Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

Bernard, mon moniteur d'auto-école, est très fier de moi. J'en suis à quelque chose comme six ou sept heures de conduite, et si j'ai encore quelques faiblesses (les insertions, les manoeuvres en marche arrière), je me débrouille plutôt bien. 

Aujourd'hui, j'ai vaincu l'autoroute, j'ai vaincu la pluie, j'ai vaincu l'autoroute sous la pluie. Je commence à me poser moins de questions et les seules indications qu'il me donne sont les directions. 

En bref, ça se passe bien et on rigole bien.

Ou du moins, ça se passait bien jusqu'à ce que, à 200 mètres de l'auto-école, une automobiliste conduisant son véhicule comme une vache espagnole (enfin elle était espagnole certes, mais je présume que les bovins ibériques ne conduisent pas mieux que les français) nous rentre gentiment dedans, pas suffisamment pour que quiconque soit blessé mais assez pour faire une belle rayure sur la carrosserie. 

Note pour moi-même : penser à l'assurance avec ma première voiture.

Published by Chipolata - - Confessions intimes

commentaires

Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog