Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

D'ordinaire, à la fin du mois de novembre, je n'ai qu'une seule préoccupation : savoir quand on va enfin acheter le sapin de Noël et compter sur mes doigts le jour où j'aurais le droit de manger le permier choco du calendrier de l'Avent.

Cette année, je planifie un déménagement le 20 décembre. Et d'ici-là, je suis dans une logique aussi cruelle qu'implacable de rangement par le vide. Trier, jeter, donner, revendre... autant dire que l'option "oh ben les déménageurs s'occuperont aussi du sapin" n'est même pas envisageable.

Entre ça et les cadeaux, déjà quasiment bouclés (quoique pour le coup, prévoir de faire mes cartons au lieu de shopping dans des magasins bondés pour les prochains week-ends c'est plutôt positif), j'ai la sensation de me faire carotte mon mois de décembre, habituellement dédié à 78% aux fêtes de fin d'année (les 22% représentant les rares moments de taf où je ne réussis pas à avoir une vue sur un mini-sapin ni à parler du menu du réveillon).

Il me faut donc bien grandir... en adulte responsable, j'ai donc logiquement décidé d'avancer. Et de retarder l'achat du sapin au 21 décembre. Chez moi, Noël durera au moins tout janvier*, pour compenser.

*avec cette logique, je dois pouvoir m'assurer des galettes des rois jusqu'au printemps.

Published by Chipolata - - Home sweet homme

commentaires

Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog