Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

J'ai eu la sensation de l'avoir réveillée quand je suis allée la voir. Quand elle m'aperçoit, si elle ne sourit pas toujours, elle a systématiquement l'oeil qui pétille et tente de me parler ; tout à l'heure, j'étais invisible et elle complètement absente.

Nous l'avons assise à table. Elle avait les yeux dans le vague, n'a ni saisi son couvert ni semblé réaliser que des convives l'entouraient. Quand elle a fermé les yeux, nous avons décidé de la mettre au lit pour qu'elle se repose encore.

Je suis allée régulièrement la voir. Elle avait parfois un oeil à moitié ouvert, voire deux ; j'ai fini par prendre sa tension que nous supposions basse, ça ne ressemblait pas à un coup de fatigue mais à un malaise important.

Tension à 19. Rien à faire. Les pompiers ne veulent plus d'elle, les urgences ne peuvent rien faire pour elle. Je me suis allongée à ses côtés et je lui ai parlé. Une larme a perlé sur ma joue, j'ai gardé une voix enjouée tandis que je lui caressais la main en lui racontant mes dernières aventures. Même à demi-consciente, je ne sais pas ce qu'elle ressent de ce(ux) qui l'entoure(nt).

Un peu plus tard, elle allait mieux, m'a informée un coup de fil de ma mère. Elle n'avait aucun souvenir de ce qui c'était passé plus tôt dans la journée, aucun souvenir non plus de notre visite.

Nous nous sommes organisés avec mes frères : où sont ses clés, la copie du livret de famille, les documents sur la concession au Père Lachaise.

La première fois que ma mère m'a parlé de ce livret d'accompagnement sur la mort à domicile, j'ai eu froid dans le dos. A présent, je réalise à quel point, dans les jours ou les semaines qui viennent, je serai soulagée d'avoir une check-list quand on m'appellera pour une dernière fois carresser la main de ma grand-mère chérie. 


Published by Chipolata - - La familia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog