Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

Quand nous allons rendre visite aux parents de Petite Taupe, j'ai toujours l'impression d'avoir "PARISIENNE" écrit en gros sur ma gueule. Il faut dire que je détonne un peu dans cette province où le temple de la fringue c'est le Leclerc en période de soldes, et où on ne désigne personne autrement que par "le/la + prénom".

Je n'ai pas d'accent ni de tic de langage, et j'ai tendance à kiffer le léopard et la moumoutte (que personne hormis les dames de bonne humeur n'osent porter dans ce coin). Quand je sors avec un chapeau (et pas un bonnet en laine), ma belle-mère me fait toujours remarquer à quel point je suis élégante et originale (je ne suis pas sûre de devoir le prendre comme un compliment).

J'aime bien aller là-bas, ça réveille tous mes bas instincts inavoués (comme le fait d'aller faire du shopping au Cora voisin, de râler, mais au fond, de bien aimer).

En période de Noël, c'est encore mieux : les décorations plus chargées les unes que les autres des voisins me ravissent au plus haut point. Et avec un peu de chance, il neige, et on s'installe à côté de la cheminée, je lis le catalogue Quelle et c'est un peu le paradis.

L'an dernier, pour la première fois, nous avons passé le 24 décembre au soir avec mes beaux-parents qui disaient ne pas être trop attachés à la date. Je m'aperçois après des années qu'elle a finalement de l'importance pour eux : lors de la veillée de Noël, ils préparent toujours un menu spécial. Oui, j'adore les Saint-Jacques ! On va se régaler.

En fait de Saint-Jacques, on a eu des coquilles (remplies avec un mélange de trucs venant de la mer pour certains et pas pour d'autres) (le surimi c'est vraiment pas bon). Bon, on était invités, c'était Noël et j'ai fait contre mauvaise fortune bon coeur. Après coup, on en a rigolé avec Petite Taupe (enfin surtout lui, qui ne mange pas de fruits de mer) de mes goûts de luxe. 

Cette année, nous retournerons en Lorrainie pour le soir de Noël. Je souris en pensant aux traditionnelles Saint-Jacques. Petite Taupe me rassure, cette année ça devrait être des vraies : il a tout raconté à sa mère, mais pas besoin d'être gênée, il n'y a qu'à faire comme si je n'étais pas au courant.

Génial, cette année j'aurais en plus de PARISIENNE les étiquettes SNOB INGRATE et CONNASSE. Merci merci ! 

Published by Chipolata - - La familia

commentaires

Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog