Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

Il m’est arrivé un truc de OUF. J’ai fait le ménage, genre debout sur mes deux pieds, à passer l’aspirateur dans trois pièces.

Bon, maintenant j’ai mal au genou, mais il faut savoir se satisfaire de petites victoires, surtout quand elles sont doubles (le genou ok mais surtout le ménage bordel).

Du coup je me sens un peu moins inutile et le moral remonte.

Je me suis plongée dans les bras de Petite Taupe, j’ai respiré très fort son odeur, je me suis blottie tout contre lui, je lui ai fait dire des mots d’amour avec les yeux (ce qui n’est jamais gagné d’avance, ce mec est extrêmement pudique alors que je le suis à peine moins que le chat qui vient au milieu du salon quand on a des invités pour se lécher les roubignolles), je lui ai fait remarquer, il a dit « mais euh » en plissant les yeux, et j’ai eu l’impression de regagner tous mes points de vie et des supers bonus en prime.

Et je me suis rappelé à quel point je suis heureuse de m’endormir et de me réveiller à ses côtés tous les jours, je lui ai dit, il m’a dit qu’il y pensait aussi (et souvent en plus). Je me suis dit que j’avais quand même une sacrée chance d’avoir un mec comme ça, qui en prime a accepté de m’épouser, j’ai eu l’impression que mon abcès de mauvaises humeur de ces derniers jours se crevait tout à coup (un peu comme le kyste qui s’est vidé dans mon genou) (mon chir n’arrête pas de me proposer la vidéo, je n’ose pas accepter) (ça doit vraiment pas être beau à voir).

Etre gnan-gnan, ça redonne parfois une folle énergie. Bordel, vivement que je guérisse complètement pour fêter ça avec une bonne vieille levrette des familles.

Published by Chipolata - - Trucs de cuples

commentaires

Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog