Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

Ce soir, je suis sortie tôt du boulot et je suis passée récupérer un petit paquet chez ma mère. D'une vingtaine de kilos, à vue de nez. Qui zozotte et fait des câlins à la demande.

La perspective de l'avoir en garde pendant 48h me rassurait - avec un bonhomme comme ça sous le coude, impossible de déprimer. Et effectivement, c'est un anti-dépresseur du tonnerre. Entendre ses mots d'enfants, le voir jouer avec Petite Taupe, pourchasser le chat, le border, un dernier câlin et hop il dort déjà.

Demain je l'emmène à la Cité des enfants, manger dans un endroit sympa, et en rentrant on fera un gâteau au chocolat.

J'aimerais bien avoir quatre ans et demi, aussi, des fois.

Published by Chipolata - - Confessions intimes

commentaires

Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog