Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

Vingt-quatre heures après avoir passé le relais, je suis revenue poursuivre le x*24 heures du Mans, dont le round final était aujourd'hui l'hospitalisation de ma grand-mère. Heureusement qu'on est une grande famille, et que même en plein mois d'août, on est suffisamment nombreux à Paris pour assurer ce marathon sans craquer. 

Un sacré soulagement, elle va être surveillée par des pros 24h/24. Je suis de bonne volonté, mais à part pour lui prescrire un régime à base de tartelettes aux fruits, très incompétente d'un point de vue médical (n'empêche qu'elle est repassée à 40,6Kg avec ma méthode de choc, HA).

Je suis rentrée chez moi encore épuisée et rémuée (quoiqu'aujourd'hui, je n'ai pas versé de larme de la journée, double-HA). Un mail de ma cousine m'attend. Je suis épatante, me dit-elle. De sang-froid et de dédramatisation (mais surtout EPATANTE, hein). Je suis toujours épuisée, toujours remuée, mais je sens au fond de mes tripes** que j'agis de façon juste. Et ça me fait un bien fou.

 

*non vraiment, si vous ne comprenez pas l'allusion, je ne peux pas expliquer. Trop honte.

**vous avez évité la comparaison de l'année avec Petite Taupe au fond de mes tripes. Je voudrais me féliciter de ne pas avoir été horriblement vulgaire. 

Published by Chipolata - - La familia

commentaires

Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog