Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

Parmi tous mes collègues, il y en a un que j'affectionne et qui me fatigue particulièrement.

Toujours affable, attentionné, amusant, d'agréable compagnie lorsqu'il s'agit d'aller au restaurant ou de passer trois heures à papoter dans une voiture. 

Mais à côté de ça, un vrai branleur, faignant au possible, dont la compétence majeure est de faire bosser les autres (sans mouiller sa propre chemise) (je rassure Petite Taupe qui au demeurant ne lit pas ce blog - physiquement, il ne t'arrive pas à la cheville) (aucun homme n'arrive tout court à la cheville de Petite Taupe) (hé ho, j'ai bien droit à une minute gnan-gnan de temps en temps). 

En ce moment, il passe ses journées concentré sur son ordi.

A jouer.

Mais genre, tout le temps. Il croit qu'il se planque, mais personne n'est dupe et nos techniques de sioux ont permis de le griller depuis le temps. 

Aujourd'hui, les collègues qui partagent son bureau étaient particulièrement excédés. Il faut dire qu'il signe, le chacal, il signe sans bosser (on l'appelle Golden Balls). Bref, l'heure de la vengeance a sonné. Pour cela : 

- s'équiper d'une souris sans fil

- attendre une pause caca (en vrai il joue, sur son téléphone pour changer,, mais il essaie de faire croire qu'il fait caca pour ne pas se faire griller) dudit collègue pour brancher discrètement le nano récepteur de la souris sur un port USB dont ledit collègue, brêle en informatique, ne soupçonne même pas l'existence 

- attendre son retour 

- lorsque le collègue est très concentré, filer régulièrement des petits coups de souris (nota : cela fonctionne également à travers une cloison)

- ricanner en le regarder s'énerver, rigoler de plus en plus au fur et à mesure qu'il nettoie sa souris, la débranche, souffle sur le port, etc.

- le voir fulmliner et attendre son départ à 16h10 (il devait emmener le lapin chez le véto)

- débrancher et planifier la prochaine session de rigolade team building

 

 

Published by Chipolata - - Au taf !

commentaires

marilou 27/11/2012 20:22

Faut vraiment que je trouve du taf... ça commence à me manquer les incompétents et les excuses maladies bidon...

Chipolata 27/11/2012 20:51



Celui-là est est collector : sa dernière excuse c'est d'aller chercher sa fille à l'école. A dix minutes à pieds de chez lui. Sa fille de seize ans. Demain, je te raconterai comment il a passé
une aprèm la semaine dernière à jouer au Rapido. Il a gagné 750 euros. GLODEN BALLS.



Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog