Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

Mais ce jour, ce n'est pas aujourd'hui. J'arrêterai aussi peut-être de penser boulot, au moins le week-end, mais je ne vais pas me plaindre, après tout celui-ci ne commence pas mal (plus qu'un dossier à traiter et c'est freedom jusqu'à lundi) (80 pages, le dossier).

D'autant qu'en réalité, il a commencé hier : j'aime bien quand le Général déboule le vendredi soir dans les bureaux parce qu'il a envie de copains pour aller picoler. On bosse, on signe, il faut bien fêter ça ! Et puis l'appel de la picole, personnellement je ne sais pas trop y résister (surtout quand il y a espoir d'avoir aussi un truc à grailler).

Alors je le suis, et je me retrouve en général petit scarabé au milieu d'une tablée de patrons. Au début je regardais le fond de mon verre et je n'osais rien dire (ou alors juste pour basher mes chefs). Et puis je commence à gagner en assurance, à avoir un avis, à oser échanger avec chacun.

Je sais que je suis considérée comme haut potentiel dans ma boîte. Je ne sais pas si je serais un jour un bon manager, si je parviendrais à avoir une vision stratégique de l'entreprise ou à participer activement à sa transformation. En revanche, une chose est sûre : si le Comité de Direction était une tablée d'apéro, j'y serais comme un poisson dans l'eau.

Published by Chipolata - - Au taf !

commentaires

Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog