Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

Il va sans dire que je suis une grosse bombe sexuelle. Le genre blonde à forte poitrine, avec du gras un peu partout (grosse, on a dit).

J’ai régulièrement des complexes qui ressortent sur mon physique, même si globalement je me sens plutôt bien. Enfin, j’ai fini par m’habituer. Et puis je bosse avec des commerciaux (et qui dit commerciaux dit gros lourds), donc j’ai de quoi être rassurée en cas de doute. Ce qui donne des discussions surréaliste et un brin gênantes du type :

"- Les nanas là-bas, des canons, trop bonnes, on a bien envie de les choper par les hanches ! Oh pardon, Chipo, ça ne te choque pas qu’on parle comme ça ?

- Tant que ça ne s’applique pas à moi, aucun problème.

- (gros silence gêné) "

Après je suis comme tout le monde, je voudrais des centimètres en plus, des kilos en moins, des cheveux plus épais, etc.

Mais là, depuis que je suis rentrée de l’hôpital, j’ai un souci qui me rappelle les pires heures de mon adolescence (pire encore que l’interdiction perpétuelle de télé qui m’empêchait de regarder Hartley Cœurs à vif) : j’ai une éruption de boutons sur les épaules.

Ce qui est encore plus moche, c’est que, alors que mon genou commence à aller mieux, je vais devoir m’autocensurer pour la levrette. Ou alors éteindre la lumière, faut pas déconner.

Published by Chipolata - - Confessions intimes

commentaires

Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog