Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie décidément infraordinaire

Cette nuit, j'ai fait un cauchemar, un vrai de vrai. Pas le genre agaçant (je tente de remplir ma valise à la mode danaïde) /  stressant (je suis enquêtrice face à un serial killer, en général) (call me Navarette), mais juste effrayant.

Ambiance l'Exorciste.

- j'ai vu l'Exorciste il y a deux ou trois ans, ce film m'a fait épouvantablement peur (call me Mc Fly). Rah, la scène où elle descend l'escalier à l'envers... et évidemment, le film fini, il avait fallu que je tombe sur des contorsionnistes dans la même position à la TV. RAH - 

Bref. Ambiance l'Exorcite. Je rentre dans ma chambre, un cadavre tournoyant sur lui-même m'y attends. Mais pas que : je suis poursuivie par des crânes volants (call me a Doom gameuse), je suis attaquée, je me barricade, mais je suis vraiment mal barrée, et ce cadavre tourne un peu trop vite pour mes nerfs.

Je réussis à m'extraire de mon rêve (call me Master of dreams). Je suis dans mon lit, à moitié endormie, je sens que je vais replonger dans ce cauchemar à l'instant où je m'assoupirai à nouveau. Il faut penser à autre chose très très fort pour s'en débarrer à nouveau. J'essaie mes trucs habituels, à base de pensées rose bonbon, mais ça ne marche pas.

A côté de moi, Petite Taupe a des gargouillis d'estomac (call him sexy). Je me rendors enfin sereinement, bercée par ce doux bruit rassurant. Pour me réveiller un peu plus tard et totalement involontairement cette fois-ci, au beau milieu d'un rêve sympathique incluant le sus-nommé Petite Taupe, une salle de bain et une pratique sexuelle interdite dans pas mal de pays. Call me frustrée.

Published by Chipolata - - Trucs de cuples

commentaires

Une vie décidément infraordinaire

Une vie encore, toujours plus et décidément infraordinaire

Hébergé par Overblog